La nymphoplastie

La Nymphoplastie permet de corriger, par la chirurgie, les défauts esthétiques des lèvres vaginales. Deux procédés peuvent être appliqués : la labioplastie de réduction ou d’augmentation de la taille des lèvres du vagin. Principalement, les femmes demandent une réduction de l’hypertrophie des petites lèvres.

Résultats de la nymphoplastie

Le résultat est visible immédiatement mais il sera définitif après trois mois. En effet, à cette date, les lèvres auront retrouvé toute leur souplesse. Le résultat est très naturel car le chirurgien va respecter précisément l’anatomie de la patiente et éviter à tout prix évite les corrections dites exagérées. Un des points important est de protéger l’orifice vaginal, il faut donc veiller à conserver un bord protecteur au niveau des petites lèvres.

Indications pour la nymphoplastie

Pour une question d’esthétique, de gêne ou de douleur (lors des rapports sexuels), de malaise pour s’habiller ou d’incommodité en faisant du sport, les femmes peuvent souhaiter corriger :

  • L’inégalité de la taille des petites lèvres (asymétrie)
  • L’émergement hors de la fente de la vulve qui peut être esthétiquement dérangeant en raison de l’apparence, la forme et/ou la couleur (excroissance disgracieuse).

Technique de la nymphoplastie

L’opération dure entre 30 et 45 minutes et se fait sous anesthésie locale sans hospitalisation.

La labioplastie est utilisée chez les femmes dont les lèvres sont trop épaisses.  Cette taille est notamment causée par un excès de graisse ou de peau. Le chirurgien  va donc être chargé de réduire la taille des lèvres du vagin, en fonction des besoins de la patiente. Il peut utiliser la nymphoplastie (excès de peau) ou la lipoaspiration (excès de graisse).

Labioplastie de réduction des petites lèvres.

Le chirurgien va conserver la forme initiale des petites lèvres et retirer la couche superficielle de la muqueuse.

Deux techniques sont possibles :

  • Nymphoplastie triangulaire : Le chirurgien enlève un triangle de peau, soit au milieu de la petite lèvre, soit sur sa moitié postérieure. Cette méthode s’applique lorsque l’excès cutané est localisé sur une zone précise. La cicatrice est alors cachée dans les plis entre la petite et la grande lèvre.
  • Nymphoplastie longitudinale : Le chirurgien incise de haut en bas, puis il utilise une technique de suture enfouie afin de rendre la cicatrice invisible. On applique cette technique lorsque l’excès de peau est réparti sur toute la longueur de la lèvre, ce qui permet de retirer une grande quantité de lèvre excédentaire.

Concernant l’augmentation de la taille des lèvres du vagin, le chirurgien va venir greffer un prélèvement de graisse (prélevé directement sur la patiente pour éviter les risques de rejet). Les lèvres vaginales vont ainsi être plus importantes, en fonction du souhait de la patiente.

Les suites de la Nymphoplastie

Après l’opération des lèvres, des douleurs peuvent apparaître, mais reste très superficielles et disparaissent rapidement. Seul un jour de repos est préconisé dans le cadre de cette intervention.

Les résultats sont visibles immédiatement et vous permettent de re-sculpter votre intimité à votre guise. Le résultat définitif est visible au mois de trois mois quand les petites lèvres ont retrouvé leur finesses et souplesses et que le léger œdème a disparu. Comme pour toutes les cicatrices sur le corps, il faut compter 6 à 12 mois pour qu’elles évoluent et disparaissent. En revanche, les cicatrices ne seront plus visibles dans les deux suivants l’opération.

Il est conseillé d’éviter toute activité sexuelle durant une vingtaine de jours quand l’opération concerne les petites lèvres, et jusqu’à cicatrisation totale pour les grandes lèvres.

Prix

Tous les conseils d’orientation en chirurgie plastique vers un des chirurgiens hyperspécialisés dans cet acte sont GRATUITS. La consultation avec le chirurgien est payante (50 € déductible de l’acte).

Cliquez ici pour connaître les prix pour une nymphoplastie !

 

Prendre un rendez-vous