La greffe de cheveux FUE

La greffe de cheveux FUE est aujourd’hui l’un des actes médico esthétiques les plus pratiqués dans le monde.

La légèreté de l’acte, associée à la qualité des résultats, ont fini de convaincre les patient(e)s les plus réticent(e)s qui n’ont plus à craindre, ni la douleur, ni les remarques désobligeantes de s’être fait greffer des « champs de poreaux » ou des « cheveux de poupée ».

Du fait de la miniaturisation de la technique, ces affreux résultats appartiennent désormais au passé.

Nous sommes définitivement passés de l’infiniment gros à l’infiniment petit… de l’infiniment grossier à l’infiniment raffiné, et ce, pour la plus grande satisfaction des hommes et des femmes qui ne cessent d’être de plus en plus nombreux à prendre soin de leur corps et de leur apparence physique.

Résultats après une greffe de cheveux FUE

Si le CSHP a fait le choix de la technique FUE en matière de greffe de cheveux, elle a aussi fait le choix de l’expertise et du conseil, considérant que la réalisation d’une greffe de cheveux, au plus haut niveau, ne pouvait s’envisager sans la mise en place d’une stratégie personnalisée pour les patient(e)s, sur le court et moyen long terme.

Partant donc de la réalité, trop souvent mise de côté, que la calvitie était malheureusement évolutive, nous avons décidé de faire notre, la philosophie de notre médecin expert en la matière.

Cette philosophie tient en une seule dénomination : FUS ou Follicular Unit Stratégy

La FUS consiste, en effet, à envisager le présent mais aussi l’avenir, c’est-à-dire à implanter le nombre de cheveux nécessaire et suffisant au moment présent, en prévoyant toujours des réserves pour le futur et les éventuelles nouvelles séances à venir.

En un mot, cette philosophie implique la nécessité de toujours expliquer davantage ce qui est dans l’intérêt supérieur du patient, et comment, en adaptant la technique au cas particulier de chacun, le défi du médecin est justement d’obtenir le meilleur résultat, en économisant au maximum la zone donneuse et donc les cheveux disponibles qui, une fois prélevés ne repoussent pas.

Indications pour la greffe FUE

La greffe de cheveux FUE est indiquée dans le traitement de toutes les formes de calvitie androgénétique chez l’homme comme chez la femme.

Seule une consultation détaillée au CSHP permettra d’indiquer à ces derniers la meilleure stratégie adaptée à son cas.

Ce sera, à cet instant, le moment de tout expliquer, notamment le déroulé de la séance ainsi que ses suites.

Il va de soi, si l’on veut être dans une démarche d’éthique et d’honnêteté, que nous saurons également récuser l’indication lorsqu’il s’agira de constater que la calvitie est trop importante et que la greffe, même après la réalisation de plusieurs séances ne permettra pas de redonner au patient assez de cheveux qui lui permettront de se coiffer correctement.

Nous serons également particulièrement vigilants à donner les meilleurs conseils à nos plus jeunes patient(e)s, toujours très motivé(e)s à recourir à une réimplantation capillaire, et parfois de façon inconsidérée, tant leur chute de cheveux est encore minime.

Enfin, sachez qu’en règle général, les meilleurs résultats seront obtenus, lorsqu’il aura été décidé du traitement d’une seule zone, qu’il s’agisse de la zone frontale ou de la zone du sommet du crâne.

Ainsi, la densité en « cheveux retrouvés » permettra de se coiffer plus facilement, et augmentera encore le résultat esthétique.

Greffer une tête entière, dans le cas de grandes calvities, au moyen de milliers d’implants, ne pourra s’envisager que dans des cas exceptionnels de calvities stabilisées, et de zones donneuses d’une exceptionnelle qualité.

Technique pour une greffe de cheveux

La technique FUE

 La technique FUE s’inscrit donc, comme vous l’avez compris, dans une stratégie globale appelée FUS.

Réalisée sous anesthésie locale, la greffe FUE sera réalisée en ambulatoire, en quelques heures sous la supervision du médecin et d’une infirmière.

Les cheveux seront rasés au niveau de la région de la nuque à l’endroit du prélèvement.

Les greffons, qui contiendront jusqu’à quatre cheveux au maximum, seront prélevés au moyen d’un micro moteur, et implantés au moyen de micro pinces, dans un souci constant de créer le minimum de traumatisme au niveau de la zone de prélèvement comme de la zone d’implantation.

shema FUE

 

Les micro forages ne dépasseront pas le millimètre de diamètre, de manière à ce que les cicatrices résiduelles restent indétectables, même cheveux coupés très court dans la nuque.

Afin d’assurer un maximum de résultat, nous pourrons avoir recours, selon les localisations et particulièrement pour la région du sommet du crâne et de la tonsure, à une implantation bi-folliculaire (BIFU) lorsque l’essentiel de notre récolte sera constituée d’implants de un à trois cheveux. Ainsi, en réunissant, par exemple, deux unités de deux, ou encore une unité de deux et une unité de trois cheveux, nous pourrons obtenir une meilleure densité sur la région implantée, lorsque les cheveux auront repoussé.

Cette technique qui sera, encore une fois, adaptée au cas de chacun en tenant compte de la texture du cheveu et de sa couleur, permettra d’allier esthétisme et densité.

Au niveau de la région frontale et des golfes, nous privilégierons les unités folliculaires contenant un à deux cheveux, et ce afin que le résultat esthétique s’approche de la perfection.

Les cheveux seront réimplantés en respectant l’orientation naturelle à 45 degrés d’inclinaison.

 

 

La technique FUT

La technique FUT n’est pas pratiquée dans notre clinique.

Pour mémoire, elle consiste dans le prélèvement d’un lambeau de peau au niveau de la nuque qui correspond à la zone donneuse.

Ce prélèvement d’un centimètre de large sur quinze à vingt-cinq centimètres de long sera secondairement redécoupé au microscope ou sous loupe binoculaire, afin d’isoler, unes à unes, les unités folliculaires qui seront ensuite réimplantées manuellement de la même manière que dans la technique FUE au moyen de micro pinces.

Cette technique reste toujours très intéressante, notamment dans la possibilité qu’elle offre de faire varier comme on le souhaite la taille du greffon, mais aussi d’économiser la zone donneuse en prélevant sur une zone limitée du cuir chevelu, au contraire de la FUE qui oblige à prélever sur une plus grande surface.

Ses deux plus gros désavantages ont trait :

  • A l’apparition d’une cicatrice horizontale, secondairement au prélèvement, qui peut parfois être un peu élargie si le cuir chevelu est tendu, et donc plus ou moins visible dans le cas de cheveux coupés très court
  • A la possibilité d’une douleur plus ou moins intense durant 24 à 48 heures au niveau du prélèvement

Suites

Vous repartirez du CSHP sans le moindre pansement, et pourrez vous laver les cheveux dès le lendemain matin.

Il se formera à l’endroit de l’implantation de petites croutes qui disparaitront en une à deux semaines., après quoi vous serez invité à prendre rendez-vous à la clinique pour que soit effectuée une visite de contrôle.

La cicatrisation au niveau de la région du prélèvement sera quant à elle encore plus rapide.

Vous ne ressentirez pas de douleurs après votre séance ; tout juste une éventuelle sensation d’inconfort.

Les cheveux commenceront à repousser en moyenne après 3 mois. Le résultat définitif se jugera après 8 à 12 mois.

Il sera possible, par contre, que vous présentiez un œdème au niveau du visage durant 3 à 4 jours, qui sera dû à l’acte lui-même imposant l’injection sous la peau d’une certaine quantité de sérum physiologique nécessaire à la bonne réalisation de l’acte.

Dans un faible pourcentage de cas, il pourra apparaître dans les mois qui suivent la séance, de petits boutons, identiques aux boutons faisant suite à un poil incarné, dénommés micro kystes.

Ce petit désagrément se résoudra de lui-même, ou, s’il persiste trop longtemps, sera traité par un petit traitement médical adapté.

Enfin, il ne sera pas rare d’observer une perte ou une diminution transitoire de la sensibilité à l’endroit du prélèvement ou de la région implantée. Cette sensation durera de quelques semaines à quelques mois, et se résoudra d’elle-même.

Enfin, suivant l’importance de votre alopécie, sachez que vous pourrez, dans toute votre vie, réaliser entre deux et quatre séances de greffes capillaires, à planifier selon votre désir et l’évolution de votre perte de cheveux.

Prix greffe de cheveux

Considérant qu’il était impensable que le prix puisse être facturé au greffon comme cela est le plus souvent le cas un peu partout sur la planète, et qu’il soit finalement proposé aux seuls patient(e) les plus aisés de bénéficier d’un traitement optimum parce qu’il leur aurait été greffé un nombre de cheveux proportionnels à leurs moyens, nous avons décidé, dans un souci d’égalité, d’une tarification unique, quels que soient le nombre d’implants prélevés et secondairement greffés.

ACTETarifs
Greffe de cheveux FUE3900 € TTC

Cliquez ici pour connaître tous les tarifs de la greffe de cheveux !

Photos avant/après

Tapoter l’écran, de part et d’autres le curseur, pour apprécier le résultat avant/ après

Prendre un rendez-vous

Posez votre question