Faire tomber le masque de grossesse

Redouté par les femmes, le fameux masque de grossesse, également appelé Mélasma (ou chloasma), apparaît sur le visage pendant la grossesse et lors de périodes de variations hormonales. Bénignes, ces tâches pigmentaires n’en sont pas moins inesthétiques et souvent mal vécues. Et même si elles sont sans gravité et peuvent s’atténuer, dans certains cas elles persistent et s’installent. Voici un point sur les gestes à adopter pour les éviter et les solutions pour y remédier grâce à la médecine esthétique.

Comprendre le Melasma pour adopter les bons gestes préventifs

Lors d’une grossesse, le masque de grossesse peut faire sont apparition. Cette infection se manifeste par une hyperpigmentation de la peau de couleur brune ou d’un brun gris. Principalement localisées sur le front, les pommettes, les joues et la lèvre supérieure, ces tâches appelées scientifiquement Melasma ou chloasma, forment comme un masque qui se manifeste généralement entre le 4ème et le 6ème mois de grossesse, ce qui explique son nom commun. Mais qui sont les responsables ?

 

Lors de la grossesse, le corps subit un véritable bouleversement hormonal qui provoque notamment l’augmentation d’œstrogènes et de ce fait la synthèse de mélanine, un pigment fabriqué par les cellules de la peau. Il est également établi que certains terrains génétiques favorables – prédispositions génétiques et ethniques – et certaines habitudes peuvent favoriser, voire aggraver ce phénomène. Il est donc important lors d’une grossesse de faire attention à certains facteurs déclenchants afin de limiter l’apparition d’un masque de grossesse. Pour mettre toutes les chances de son côté, il faut donc adopter les bons gestes comme éviter l’exposition solaire, les soins trop agressifs et les médicaments photosensibilisants ou encore les pilules à base d’œstrogènes. Il est important également d’appliquer une bonne crème solaire et de protéger son visage. Ces mesures appliquées à votre quotidien limiteront ainsi les risques d’apparition de taches.

Après la naissance, comment enlever son masque ?

Dans le cas où un masque de grossesse est apparu malgré ces gestes du quotidien, et s’est installé après la naissance, la médecine esthétique propose une solution efficace et indolore pour remédier à ces lésions pigmentées de façon simple et indolore.

 

En effet, le Mélasma peut être traité avec le laser PicoSure Focus. Ce laser esthétique picosecondes dernière génération disponible au CSHP, est le seul laser au monde offrant la possibilité de traiter efficacement les lésions pigmentées de la peau (également lentigos, tâches pigmentaires, cicatrices…) sans effets secondaires, ni éviction sociale. Ses impulsions lumineuses d’un milliardième de secondes ciblent les taches et stimulent le processus de régénération naturelle de la peau sans endommager le derme. Une révolution dans le traitement de la peau en matière de laser : seulement quelques minutes sont nécessaires pour traiter la zone – à raison de 3 à 4 séances minimum espacées d’un mois. De plus, ce laser haute technologie permet de traiter efficacement tout type de peau. Les résultats sont impressionnants : les tâches sont gommées, la peau est lisse, plus ferme et revitalisée.

 

Cliquez ici pour plus d’informations sur le Mélasma !

 

Melasma, masque de grossesse

Le Melasma est une affection de la peau qui se traduit par une pigmentation brune. Dans la plupart des cas, elle apparait suite à une grossesse (masque de grossesse) ou est liée à la prise de contraception orale. Le Melasma peut s’atténuer avec la médecine esthétique.

Tâches brunes et tâches de vieillesse

Les tâches brunes dites aussi  « tâches de vieillesse » (Mélasma – masque de grossesse, Lentigo, hyperpigmentation) apparaissent très souvent sur les zones du corps et du visage exposées au soleil. Plusieurs techniques permettent d’effacer efficacement ces tâches disgracieuses : laser, peeling, radiofréquence fractionné.