Public a testé Cellfina « ce traitement anti-cellulite nouvelle génération… « 

Article de Public.fr

Après avoir découvert ce nouveau traitement anti-cellulite qu’est le Cellfina, nous n’avions plus qu’une seule envie : le tester. Douloureux ou indolore, long ou rapide, inutile ou efficace, on vous dévoile tout ce qu’il faut savoir.

Lorsqu’on entend parler de Cellulite, on pense directement à la peau d’orange, à cet effet disgracieux, souvent localisé sur les cuisses ou les fesses des femmes. Et l’un des objectifs majeurs avant l’été, outre le désir absolu de perdre nos kilos superflus, c’est de gommer toute notre cellulite.

 

La semaine dernière déjà, nous vous parlions de ce tout nouveau traitement appelé Cellfina. Il s’agit d’une nouvelle technique révolutionnaire, sans chirurgie, qui permet d’améliorer l’apparence de la cellulite fibreuse des fesses et des cuisses en une seule séance (pour plus de détails cliquer ICI). Nous avons donc décider de tester ce « soin » afin de vous en dire plus. Car sur le papier, ça à l’air idyllique. Mais qu’en est-il vraiment ?

 

Première consultation

 

Avant d’envisager quoi que ce soit, nous avons dû caler une première consultation obligatoire avec le médecin spécialiste.Eh oui, ce traitement anti-cellulite n’est pas fait pour tout le monde… Autrement dit, si vous êtes au top et que vous vous inventez de la cellulite, le médecin vous refusera l’intervention. Idem si votre cellulite est minime. En effet, il faut impérativement une patiente avec un réel problème de cellulite fibreuse, avec de vrais capitons sur la peau (des petits creux formés sur votre peau qui se voient à l’œil nu, sans avoir à appuyer pour qu’ils apparaissent). Ça, c’est dit !
Une fois que la ou les zones de traitement ont été validées, le rdv pour l’intervention peut enfin être pris.
Prix de la consultation : 50€

 

Le jour J

 

Comme nous vous l’avions déjà expliqué, l’acte dure moins d’une heure et se déroule dans un bloc médical. Mais attention, pas de chirurgie et aucun risque durant le traitement Cellfina qui se déroule en trois étapes.

 

Étape 1 : Le médecin repère les zones exactes à traiter et procède au marquage des capitons à l’aide d’un feutre.
Étape 2 : L’anesthésie… Pour les plus chochottes, il s’agit de l’étape la plus douloureuse. Le médecin immobilise d’abord chaque zone de capiton par aspiration au niveau des couches superficielles de la peau, à l’aide d’une sorte de ventouse. Il injecte ensuite avec une seringue l’anesthésie qui est plutôt lancinante, avouons-le. Pour chaque zone à anesthésier, vous ressentirez de forts picotements, mais rien de dramatique, surtout que ça ne dure pas longtemps. Mais il faut quand même le savoir.
Étape 3 : Le médecin immobilise de nouveau la zone de capiton par aspiration, avant d’y introduire la micro lame du dispositif Cellfina, qui sectionne et libère les septas fibreux, responsables de l’apparence des capitons. Rassurez-vous, même si vous avez bien lu le mot « lame », vous ne ressentez AUCUNE douleur. Merci à l’intense anesthésie faite juste avant !
Et voilà, le traitement est fini !

 

Nota Bene

 

Prévoyez bien une tenue ample le jour J, car vous repartirez avec des pansements aussi épais que des couches-culottes de bébé, qui seront à garder jusqu’au lendemain. Donc le jean slim hyper tendance et la mini-jupe ultra sexy, on oublie… Draguer le médecin, ça sera pour une prochaine fois !
Notez également que les deux jours précédents le soin, il ne faudra pas boire d’alcool. Et le jour J toujours, évitez les repas trop lourds. À part cela, pas d’autre indication particulière.

 

Les suites du traitement

 

On vous le confirme, pas plus que quelques petites douleurs localisées et non intenses, ainsi que des ecchymoses suivent le traitement Cellfina. Pas de contre-indication et vous pouvez même reprendre vos activités normalement dès le lendemain, ou après 48h pour les plus douillettes.

Après 10 jours, notre jolie Victoire Dupont de la team Public.fr, qui a souhaité tester le Cellfina au niveau de la face externe de ses cuisses, nous dit ce qu’il en est :
– plus aucune douleur et ce dès deux jours après l’intervention
– toujours quelques ecchymoses aujourd’hui, mais le bikini n’est pas de mise pour tout de suite donc tout roule
– sa peau est déjà bien plus lisse, mais encore quelques petites traces de capitons, qui devraient s’estomper au fur et à mesure.
Au final, Victoire valide le soin et nous aussi.

 

Seul bémol, qui n’en est pas vraiment un, le prix : 1200€ HT la zone.
Et quand on vous dit que ce n’est pas vraiment un bémol, c’est simplement parce qu’en faisant le calcul, on se rend compte que chaque année, on dépense des tonnes d’argent dans des crèmes amincissantes, massages tonifiants et autres soins palper-rouler, sans oublier le fameux Cellu M6. Or l’efficacité n’est pas toujours au rdv chez les femmes à la cellulite ultra incruster.
Donc pourquoi ne pas investir une bonne fois pour toute dans un traitement unique aux effets prouvés, réalisé en une seule séance et dont les résultats sont à vie ? On vous laisse décider !

 

Article de Nadia Benleulmi, journaliste de Public.fr

 

Cellfina™, un traitement anticellulite révolutionnaire

Une seule séance pour un résultat optimal

Rares sont les femmes qui ne souffrent pas de la cellulite, cet aspect disgracieux sur certaines zones du corps qui donne un effet peau d’orange. Pire, ce relief irrégulier de la peau se transforme parfois en peau de chagrin, avec ses dépressions et son aspect capitonné. La cellulite ne touche pas que les personnes rondes mais tout autant les maigres. Il en existe plusieurs sortes, la cellulite « aqueuse » qui est liée à la rétention d’eau, la cellulite « adipeuse », où les cellules de graisse augmentent et pour finir la cellulite « fibreuse » due à un durcissement du collagène entre les cellules. C’est cette dernière qui va être parfaitement traitée par Cellfina, une technique médicale révolutionnaire approuvée par la très stricte FDA (Haute Autorité de Santé des États-Unis).

La cellulite fibreuse est éliminée dès la première séance et les sondages révèlent qu’après deux années écoulées, 96% des patients sont toujours aussi satisfaits du résultat. L’apparence de la cellulite sur les fesses et les cuisses est considérablement améliorée alors qu’aucune chirurgie n’a été pratiquée. La séance ne laisse pas de cicatrice et ne présente aucun risque.

Le déroulement de la séance de Cellfina

Le traitement anticellulite Cellfina nécessite tout d’abord une consultation auprès d’un médecin spécialisé, afin de définir les besoins du patient. Cellfina est principalement indiqué dans le cas d’une cellulite fibreuse, c’est-à-dire qu’elle repose sur la structure des fibres du tissu conjonctif, les septas fibreux, qui sont directement responsables de l’apparition des capitons.

Au cours de la séance la zone des capitons est marquée puis anesthésiée. Elle est ensuite immobilisée par l’action de l’aspiration des couches superficielles de la peau. La micro lame du dispositif Cellfina va pourvoir ainsi sectionner les septas fibreux pour les libérer. Les résultats de la séance se révèlent de manière progressive avec une peau plus lisse dans les semaines qui suivent.

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur Cellfina

 

Cliquez ici pour lire le témoignage d’une patiente CSHP sur Cellfina

 

 

Prendre rendez-vous – Portes Ouvertes

Soirée Portes Ouvertes CELLFINA

Mercredi 18 Avril 2018 à 19h

Ce Mercredi 18 Avril 2018 sera l’occasion idéale pour découvrir Cellfina®, le seul traitement anti-cellulite approuvé par la FDA en tant que procédure clinique peu invasive pour améliorer l’apparence de la cellulite sur du long terme.
Venez rencontrer l’équipe médicale du Centre Saint-Honoré Ponthieu et l’équipe du Laboratoire Merz ! Profitez d’une consultation gratuite et de 10% de remise exceptionnelle sur votre acte de Cellfina, planifiés suite à cette journée !

 

Inscrivez-vous vite pour la soirée Portes Ouvertes du Mercredi 18 Avril 2018 à  19h, directement ci-dessous, ou contactez-nous au 01.53.53.50.00.