Carton rouge pour le stress

1 septembre 2017


george-cloney-penoplastie-cshp

A l’heure où le PSG opère un lifting en profondeur avec l’arrivée chez les bleus de Neymar et de Mbappé, notre expert esthétique s’attarde sur les sélectionneurs.

Être entraîneur nuit à la santé ! Constamment sous pression, critiqués par les supporters, rongés par les conflits internes, meurtris par les journalistes, ils sont nombreux à porter les stigmates physiques de ce job pas comme les autres.

Les entraîneurs accusent les coups

Les cernes, rides du lion, pommettes, front ou encore les tempes des managers se sont marquées avec les années et les attaques. L’idée de leur rendre justice nous a traversé l’esprit.

 

jeunesse-deschamps-cshp  ride-lion-deschamps-cshp

Si Didier Deschamps souhaitait un coup de jeune, nous lui proposerions de combler un peu ses tempes et son front, creusés avec les années. Malgré ce surnom qui ne restitue pas vraiment son palmarès grandiose ni son parcours de coach, force est de constater que « la dèche » accuse magnifiquement les blessures ; seuls les muscles au-dessus des sourcils et de la ride du lion trahissent les bosses. Mais l’heure n’est pas au relâchement cutané mais bien celle d’être sélectionnés. Allez les bleus !

 

 

coup-jeune-advocaat-cshp  poche-cerne-advocaat-cshp

Dick Advocaat n’est pas épargné lui non plus. Les blessures ont laissé leurs empreintes principalement au niveau de ses yeux : cernes, poches…. Après 33 ans passés à entrainer et sélectionner les meilleurs joueurs pour les plus grandes équipes, le visage du « petit général » semble fatigué. Nous lui conseillerions un « cocktail » médicamenteux, à base de vitamines, de minéraux et d’acides aminés, et un comblement dans le triangle de la vallée des larmes, le tout soupoudrer de repos !

De la quiétude, alors même qu’il se dit « impressionné par la qualité de l’équipe des bleus » ? pari bien difficile à l’aube des premiers matchs de sélection pour la coupe du monde 2018, unique certitude les larmes vont couler !  Un coup d’éclat peut tout changer : bon match que le meilleur gagne !

 
visage-low-cshp   ulterapy-low-cshp

L’élégant sélectionneur allemand, Joachim Löw, subit également. Avec la pression, il régresse au stade archaïque de son développement : première action, plonger la main droite dans son caleçon, avant de renifler ses doigts comme Marcel Proust humerait le parfum d’une rose blanche un soir d’avril ! Le stress et la fatigue le lui réussissent pas. Ses cernes le desservent malgré la fervente pratique du yoga. Nous lui recommanderions de ne pas se laisser aller et de suivre un traitement dUlthérapy. En attendant une remise en tension orbital, nous lui souhaitons d’établir la bonne tactique pour tacler ses adversaires. Bons Matchs Jogi !

Entre les séances d’entrainements herculéennes et les surnoms attribués, les coachs du football ont bien du mérite ! Ils ont d’autres considérations à prendre en compte que les coups de crampons temporels. Faites-nous vibrer Messieurs, comme vous savez si bien le faire !

L’arbitre du rajeunissement

Quant à ceux ou celles qui souffrent des effets du temps, un visage marqué ou fatigué n’est pas une fatalité !

N’attendez pas votre mercato pour vous tacler les marques du temps, prenez rendez-vous dès maintenant !

 

 

Sources photos : gettyimages, süddesche, brain magazine, le parisien, old school panini, sport.genside, l’équipe, afp, onzemondial